dimanche 26 juillet 2015

Calais

Le prochain Cercle de Silence
aura lieu
jeudi 30 juillet 2015
de 18 à 19 h Place Kléber,
pour protester silencieusement
contre la criminalisation des étrangers
démunis de titre de séjour

* * * * * * *
Rejoignez-nous, même pour quelques instants
* * * * * * *

Depuis 7 ans que nous nous retrouvons mois après mois, la lassitude ne doit pas nous gagner car les difficultés faites aux étrangers, aux sans papiers demeurent mois après mois bien réelles.

Profitons de la pause estivale pour faire le point et revenir sur quelques questions cruciales.
  • Ainsi, la situation lamentable dans laquelle se trouvent les migrants de Calais : fin mars 2015 trois grands campements répartis dans Calais doivent être évacués. Avant toute intervention policière les migrants sont invités à se rendre d’eux-mêmes sur un terrain en friche situé dans les dunes au N-E de la ville. Très vite se forme un gigantesque bidonville de 3 000 personnes.

    Aujourd’hui quatre ONG ont installé dans ce bidonville des équipements semblables à ceux que ces ONG déploient dans les camps humanitaires à l’étranger : cordon sanitaire, ”kits-cabanes”, jerricanes pour l’eau potable.

    En réponse, les autorités promettent d’améliorer les conditions de mise à l’abri et d’accès aux soins si possible avant…  le début de la trêve hivernale. Espérons !

    Notons encore qu’un centre d’hébergement de 200 places est à l’étude pour ceux qui souhaitent demander l’asile en France. Il devrait être créé à bonne distance de Calais.
     
  • Voyez les  faits rapportés par CASAS en mai de cette année où nombre de demandeurs d’asile s’entendent répondre tous les jours, par le 115, qu’il n’y a pas de place pour les  héberger. Concernant les autres besoins de première nécessité CASAS tente de les soutenir en établissant des courriers d’orientation, en multipliant la remise d’aides directes et en assurant divers services (domiciliation postale, cours de français, rencontres conviviales etc).

    Cet accompagnement social  s’ajoute à l’accompagnement administratif et juridique. Ainsi sur les 4 premiers mois de l’année à CASAS, 170 dossiers OFPRA ont été établis, 120 recours ont été introduits. Cela représente 390 bénéficiaires y compris 100 enfants. Par ailleurs l’aide juridictionnelle a été demandée pour 90 personnes en comptant les mineurs accompagnants.
    Pour poursuivre cette tâche CASAS a besoin de soutiens financiers. N’hésitez pas à apporter votre contribution si minime soit elle.
     

  • Enfin, lors de chaque cercle de silence, vous constatez que des tracts d’information sont distribués. De nombreuses associations et syndicats, partie prenante de notre cercle de silence,  contribuent  généreusement à ces tirages et nous les en remercions.

    Toutefois il nous arrive d’être “en panne” de soutiens.
    C’est pourquoi dorénavant sera mise à votre disposition une “corbeille” que vous pourrez alimenter de quelques euros en fin de cercle. Même un euro est important pour répondre à nos besoins.

 
Dans le prochain message, un point sera fait sur le Droit d’Asile, loi adoptée par le Parlement mercredi 15 juillet 2015.
A tous et à chacun, l’équipe de coordination souhaite un bel été et espère vous revoir nombreux à chaque rendez vous mensuel. Et encore plus nombreux à la rentrée de septembre !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire