dimanche 27 septembre 2015

Bienvenue aux réfugiés

Le prochain Cercle de Silence
aura lieu mercredi 30 septembre 2015
de 18 à 19 h Place Kléber,

pour protester silencieusement
contre la criminalisation des étrangers
démunis de titre de séjour

* * * * * * *
Rejoignez-nous, même pour quelques instants
* * * * * * *

Bienvenue aux réfugié(e)s
Pour que la France devienne une vraie terre d’accueil…


Depuis plus de quatre ans les drames en Méditerranée ont provoqué des milliers de morts. Pourtant, c’est un camion avec 71 cadavres et surtout une photo d’un enfant sans vie sur une plage qui ont provoqué une lame de fond d’indignation, de colère et de tristesse. La photo d’Aylan a été un électrochoc et le déclencheur d’une première série de prises de décisions. Il faut les renforcer car les drames humains liés à la guerre en Syrie et dans la région n’ont que trop duré. Il est temps que les pays occidentaux assument leur part de responsabilité dans cette guerre. Il est temps maintenant que les politiques sécuritaires ne tenant compte que des contrôles des frontières changent. Lutter contre les réseaux mafieux qui profitent de cette situation de détresse humaine, passe par la facilitation de la circulation et l’accès aux pays européens pour la protection des réfugiés par des voies légales. Les mafias de passeurs s’enrichissent de la politique de fermeture des frontières.

Aujourd'hui, il nous paraît urgent de maintenir la mobilisation des citoyens, des associations et des organisations diverses.
Nous saluons l’initiative  des villes solidaires prise par certaines municipalités dont Strasbourg.


Il nous faut mettre en commun nos savoirs et savoir-faire pour que tout soit mis en œuvre dans l’accompagnement des réfugiés.
Nous sommes conscients que cet accompagnement et cet accueil s’inscrivent dans  une action à long terme et que cela nécessite de notre part un engagement durable. Le rôle des associations et de chaque citoyen est important.
Notre engagement pour les réfugiés ne signifie pas que nous fermons les yeux sur les situations dramatiques que connaissent en France les SDF, les solliciteurs d’asile ou les mineurs isolés étrangers. Il n’est pas question d’établir des priorités ou une hiérarchie dans nos combats. Nous affirmons qu’il n’y a pas de projet de migration illégitime. Ce qui continue de se passer à Calais est inacceptable.

Par notre  engagement, nous voulons aussi dénoncer les discours de haine et de rejet qui sont particulièrement virulents. Nous en avons eu un grave exemple récemment lors d’un match de football à Strasbourg.

Pour nous l’accueil des réfugiés s’inscrit dans une logique humaniste et de défense des droits humains.
La peur et l’indifférence de nos sociétés à la souffrance et à la détresse des personnes fuyant la guerre et la misère, doivent laisser la place à la solidarité et à la responsabilité collective et citoyenne.

En disant bienvenue aux réfugié(e)s, nous affirmons notre volonté d’agir ensemble pour une société plus juste et plus solidaire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire