dimanche 21 février 2021

Encore un obstacle qui va augmenter le non-recours à l'AME

 

Prochain cercle de silence de Strasbourg

dimanche 28 février, 16h-17h pl. Kléber

Rejoignez-le, même quelques instants


(Attention : 1° horaire avancé à cause du couvre-feu 2° contrairement à ce qui a été annoncé physiquement le 30 janvier, la manifestation est autorisée ce dimanche pl. Kléber, donc y a lieu)

Dans la masse immense des nouvelles, nous relayons ce mois-ci quelques faits marquants mais peu répercutés. L’accès à l’Aide Médicale d’État (couverture maladie minimale des personnes sans titre de séjour) devient plus difficilement depuis le 17 février. La Justice ferme un local de rétention pour « traitements inhumains et dégradants » ; Briançonnais : des octogénaires et autres gens âgés franchissent désormais les Alpes ; Calais toujours plus inhumain, reportage photo ; un nouveau rapport du secrétaire général de l’ONU sur l’enfer libyen, dans l’indifférence internationale ; le HCR et l’OIM alertent sur les refoulements violents et illégaux des pays européens et demandent le respect du droit ; les tentatives de joindre les Canaries depuis le Sénégal s’envolent.

L’accès à l’Aide Médicale d’État (couverture maladie minimale des personnes sans titre de séjour) devient plus difficile depuis le 17 février, entrée en vigueur d’une mesure d’un décret du 30 oct. 2020. Désormais, l’inscription via les municipalités, les services sociaux ou une association ne sera plus possible, mais seulement par RV en hôpital ou à l’Assurance Maladie, alors qu’il s’agit souvent de personnes pour qui les liens avec l’administration sont difficiles, et que les hôpitaux sont surchargés. Pourtant, le non-recours à ce droit minimal (près de 50%) est son problème essentiel. Le but semble purement d’augmenter ce non-recours, par xénophobie.

500 personnels soignants signent une tribune : cette réforme est une faute morale, économique et sanitaire.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/02/16/la-reforme-de-l-aide-medicale-d-etat-est-une-triple-faute-morale-economique-et-sanitaire_6070151_3232.html

 

Le 5 février le local de Rétention Administrative de Choisy-le-Roi a été fermé sur décision de justice pour « traitements inhumains et dégradants » (rien que ça). En 2018 le doyen des juges des libertés et de la détention du tribunal de Créteil a adressé deux courriers au directeur général de la police nationale, alertant des conditions de rétention illégales pratiquées à Choisy-le-Roi. La police n’a rien fait. Plus de 1200 personnes y ont été enfermées depuis 2018. Un avocat commente : « Si ç’avait été une cellule de prison, tout le monde en aurait parlé… C’est bien pire que les conditions à Fresnes ».

Sources : https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/02/06/dans-le-val-de-marne-un-local-de-retention-administrative-ferme-pour-traitements-inhumains_6069037_3224.html

https://www.liberation.fr/societe/police-justice/au-local-de-retention-administrative-de-choisy-le-roi-des-conditions-attentatoires-a-la-dignite-de-la-personne-20210203_VOTLNTBBDBFPFKTTVBWNQVHOME/

Depuis quelques semaines, parmi les personnes essayant de passer d’Italie en France par les Alpes se trouvent des personnes très âgées

Des membres de l’association le Refuge solidaire témoignent : « Il n'y a pas longtemps, nous avons hébergé une famille afghane. Il y avait les parents, les enfants et les grands-parents ! Le grand-père avait 77 ans, la grand-mère 72 ans. Ils avaient traversé la montagne ! » « Avant, nous n'avions que deux profils de publics fragiles à surveiller : les mineurs isolés et les femmes surtout quand elles sont enceintes. Depuis cet hiver, nous voyons arriver des vieilles personnes. » Un médecin a vu une Iranienne (et son mari) de 80 ans traverser (à deux reprises après un renvoi), avec sa canne. « J’étais très impressionné. Je n’avais encore jamais vu quelqu’un d’aussi âgé traverser des montagnes ».

Près de 1000 Afghans sont passés par le Refuge solidaire en 2020, environ 500 Iraniens, 270 Maghrébins, 60 Guinéens et 60 Gambiens. En décembre sont arrivés au refuge 110 enfants de moins de treize ans, parmi 337 personnes dont 42 femmes.

Sources : https://www.infomigrants.net/fr/post/30093/reportage-nous-voyons-meme-arriver-des-personnes-agees-qui-ont-traverse-les-alpes, https://twitter.com/nos_pas/status/1358790039640113153

Simultanément, les amendes pour « non-respect du couvre-feu » tombent sur les bénévoles en maraude : une trentaine entre le 8 et le 13 janvier. Pourtant, le ministère du Logement a confirmé que ces maraudent entrent dans le cadre des dispositifs d’aide maintenus pendant le couvre-feu. « La première amende c’est 135 euros, la deuxième c’est 1500 et la troisième, c’est 3500 avec une convocation en justice. La pression et le harcèlement policier s’accentuent. » témoigne un bénévole.

Source : https://www.bastamag.net/Un-helicoptere-de-secours-en-montagne-ramene-une-famille-d-exiles-avec-deux-bebes-a-la-frontiere-plutot-qu-a-l-hopital-droits-fondamentaux-asile

L’inhumanité de la police de plus en plus terrible à Calais.

Les étrangers sont totalement démunis. Le bois, humide, ne brûle pas. La photoreportrice Julie Druelle voit ici un étranger brûler un de ses vêtements pour se réchauffer (toutes les photos de la liste sont frappantes). Il faisait -4°C ce jour-là :

https://twitter.com/juliadruelle/status/1359129991301255173

Les évacuations par la police, avec « confiscation » de biens personnels, ont lieu dans des périmètres qu’elle interdit aux journalistes. Le Conseil d’État a avalisé (« pour protéger la vie privée des personnes » a argué l’administration à l’audience) .

(Le 8 février soir, finalement 78 personnes ont été mises à l’abri. D’autres ont refusé, par peur.)

Dans l’indifférence, le 19/01 un nouveau rapport du secrétaire général de l’ONU au Conseil de Sécurité fait état de meurtres, tortures, déplacements forcés, enfermement arbitraire, violences contre des enfants, viols etc. d’étrangers en Libye.

§58-64 : https://unsmil.unmissions.org/sites/default/files/s_2021_62-en.pdf

Le rapport compte en 2020, plus de 11900 personnes interceptées en mer et ramenées de force en Libye, puis fréquemment enfermées dans des conditions dégradantes ou « ayant disparu ». Elles avaient été 9200 en 2019.

Le HCR le 28 janvier puis l’OIM (Organisation Internationale des Migrations) le 2 février, organes de l’ONU, informent de beaucoup de refoulement illégaux « depuis leur territoire ou leurs eaux territoriales » par les pays de l’Union Européenne, et leur demandent de respecter le droit international.

HCR : « Le HCR a, de façon répétée, reçu des informations concernant des États européens qui entravent l’accès au droit d’asile, qui renvoient des personnes après qu’elles ont atteint leur territoire ou leurs eaux territoriales, et qui leur font subir des violences aux frontières ». « [Ces] renvois sont menés dans la violence et de façon apparemment systématique. Des bateaux transportant des réfugiés sont remorqués pour les ramener hors des eaux territoriales. Des personnes sont arrêtées après avoir débarqué puis elles sont renvoyées en mer. Beaucoup ont fait état de violences et d’abus de la part des forces de l’ordre ».
Ces organisations sont extrêmement respectueuses des États et des mises en causes aussi nettes de leur part sont rares. Ceci se produit en outre alors que l’épidémie fait énormément baisser les arrivées (95 000 arrivées terrestres ou maritimes en 2020 contre 123 700 en 2019 et 141 500 en 2018, chiffres HCR).

Sources : https://www.euractiv.fr/section/politique/news/le-droit-dasile-en-peril-en-europe-sinquiete-le-hcr/

https://www.iom.int/news/iom-calls-end-pushbacks-and-violence-against-migrants-eu-external-borders

L’enfer qu’est devenu la route libyenne, les refoulements, déplacements forcés et illégaux au Maroc, la difficulté de vivre de la pêche en Afrique de l’Ouest avec l’épuisement des fonds fait s’envoler le nombre de tentatives de gagner les îles espagnoles des Canaries depuis le Sénégal (voyage long et dangereux, 10 jours environ). 21000 arrivées rien qu’en août 2020 ; 1800 morts en mer en 2020.

Source et détails: Cpolitique sur France5 à 00h42 ici https://www.france.tv/france-5/c-politique/c-politique-saison-12/2264525-invites-tristan-garcia-sara-prestianni-et-pr-gilles-pialoux.html

sur le Maroc: https://www.middleeasteye.net/fr/reportages/exclusif-comment-le-maroc-arrete-maltraite-et-deplace-de-force-les-migrants-subsahariens


Aucun commentaire:

Publier un commentaire