mercredi 28 avril 2021

Hommage aux morts en mer - Une décision du Conseil d'État à saluer

 

Prochain cercle de silence de Strasbourg

vendredi 30 avril, 17-18h place Kléber

Rejoignez-le, même quelques instants


Ce 30 avril sera le treizième anniversaire du cercle de silence de Strasbourg. Souvent à cette occasion nous mettons le projecteur sur un thème marquant et écrivons à la presse sur ce sujet. Ce ne sera pas le cas cette année.


Notre cercle se tiendra en hommage aux personnes que nous laissons mourir en Méditerranée, et dénoncera inlassablement la mécanique inhumaine qu’est l’enfermement des étrangers : l’actualité fait ressortir ces deux points de façon cruelle : voir ci-dessous.


En acceptant cela, nous rappelons aussi que c’est nous-mêmes qui nous nous ensauvageons, et de cet ensauvagement il ne peut sortir que du mauvais.


Nous saluons cependant une victoire judiciaire d’un étranger défendu par un avocat strasbourgeois ainsi, une fois n’est pas coutume, qu’une toute récente décision du Conseil d’État (allez voir en fin de message, ce n’est pas tous les jours!).


Les gens abandonnés à la mort en mer


L’hommage est celui aux 130 personnes que nos États européens ont sciemment laissés se noyer en Méditerranée, les 21 et 22 avril.

https://alarmphone.org/en/2021/04/22/coordinating-a-maritime-disaster-up-to-130-people-drown-off-libya/?post_type_release_type=post

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/04/24/anatomie-d-un-naufrage-qui-a-fait-130-morts-en-mediterranee_6077926_3210.html


jeudi 25 mars 2021

Non à la construction de quatre nouveaux Centres de Rétention

 

Prochain cercle de silence de Strasbourg

mardi 30 mars 2021, 17-18h pl. Kléber

rejoignez-le, même quelques instants


Le couvre-feu ayant été repoussé d'une heure, nous décalons également le cercle, annoncé pour 16h en février. Il aura lieu de 17h à 18h.


Enfermer, faire souffrir, refouler : voici au moins une chose pour laquelle l’argent ne manque ja-mais.


NON À L’OUVERTURE DE QUATRE NOUVEAUX CENTRES DE RÉTENTION : Lyon, Orléans, le Mesnil-Amelot (Roissy), Bordeaux.

Le ministère de l’Intérieur a entamé la construction des deux premiers et engagé le budget pour les deux autres. La France avait 1069 places de rétention en 2017. Les créations depuis, et ces 434 nouvelles prévues, porteraient ce nombre à 2157.

https://www.lacimade.org/presse/non-a-la-construction-de-4-centres-de-retention-administrative/


Pour traquer et surveiller les étrangers, l’argent ne manque jamais non plus : https://www.boamp.fr/avis/detail/21-35883


Désormais les personnes retenues et enfermées en cellule d’isolement pourront y être filmées 24h sur 24.

https://blogs.mediapart.fr/la-quadrature-du-net/blog/190321/securite-globale-le-senat-dit-oui-la-surveillance-de-masse

Et malgré la fermeture des frontières pour cause d’épidémie, les gens restent enfermés. Qui sait ? Les frontières pourraient rouvrir dans quelques semaines ? Ce n’est pas 100 % exclu. Alors les juges valident. Et des CRA deviennent des foyers d’infection comme à Nîmes. https://www.objectifgard.com/2021/03/19/nimes-un-homme-en-situation-irreguliere-libere-a-cause-dun-cluster-au-centre-de-retention/


dimanche 21 février 2021

Encore un obstacle qui va augmenter le non-recours à l'AME

 

Prochain cercle de silence de Strasbourg

dimanche 28 février, 16h-17h pl. Kléber

Rejoignez-le, même quelques instants


(Attention : 1° horaire avancé à cause du couvre-feu 2° contrairement à ce qui a été annoncé physiquement le 30 janvier, la manifestation est autorisée ce dimanche pl. Kléber, donc y a lieu)

Dans la masse immense des nouvelles, nous relayons ce mois-ci quelques faits marquants mais peu répercutés. L’accès à l’Aide Médicale d’État (couverture maladie minimale des personnes sans titre de séjour) devient plus difficilement depuis le 17 février. La Justice ferme un local de rétention pour « traitements inhumains et dégradants » ; Briançonnais : des octogénaires et autres gens âgés franchissent désormais les Alpes ; Calais toujours plus inhumain, reportage photo ; un nouveau rapport du secrétaire général de l’ONU sur l’enfer libyen, dans l’indifférence internationale ; le HCR et l’OIM alertent sur les refoulements violents et illégaux des pays européens et demandent le respect du droit ; les tentatives de joindre les Canaries depuis le Sénégal s’envolent.

L’accès à l’Aide Médicale d’État (couverture maladie minimale des personnes sans titre de séjour) devient plus difficile depuis le 17 février, entrée en vigueur d’une mesure d’un décret du 30 oct. 2020. Désormais, l’inscription via les municipalités, les services sociaux ou une association ne sera plus possible, mais seulement par RV en hôpital ou à l’Assurance Maladie, alors qu’il s’agit souvent de personnes pour qui les liens avec l’administration sont difficiles, et que les hôpitaux sont surchargés. Pourtant, le non-recours à ce droit minimal (près de 50%) est son problème essentiel. Le but semble purement d’augmenter ce non-recours, par xénophobie.

500 personnels soignants signent une tribune : cette réforme est une faute morale, économique et sanitaire.

https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/02/16/la-reforme-de-l-aide-medicale-d-etat-est-une-triple-faute-morale-economique-et-sanitaire_6070151_3232.html

 

Le 5 février le local de Rétention Administrative de Choisy-le-Roi a été fermé sur décision de justice pour « traitements inhumains et dégradants » (rien que ça). En 2018 le doyen des juges des libertés et de la détention du tribunal de Créteil a adressé deux courriers au directeur général de la police nationale, alertant des conditions de rétention illégales pratiquées à Choisy-le-Roi. La police n’a rien fait. Plus de 1200 personnes y ont été enfermées depuis 2018. Un avocat commente : « Si ç’avait été une cellule de prison, tout le monde en aurait parlé… C’est bien pire que les conditions à Fresnes ».

Sources : https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/02/06/dans-le-val-de-marne-un-local-de-retention-administrative-ferme-pour-traitements-inhumains_6069037_3224.html

https://www.liberation.fr/societe/police-justice/au-local-de-retention-administrative-de-choisy-le-roi-des-conditions-attentatoires-a-la-dignite-de-la-personne-20210203_VOTLNTBBDBFPFKTTVBWNQVHOME/

lundi 25 janvier 2021

Briançonnais, Calais : « maintenant il faut vraiment que vous y alliez et rendiez compte »

 

Le cercle de silence de Strasbourg se tiendra

samedi 30 janvier de 16h à 17h pl. d'Austerlitz

(horaire modifié à cause du couvre-feu,

lieu modifié suite à interdiction des manifestation sur la grande Île)

Rejoignez-le, même quelques instants


- les personnes enfermées au CRA du Mesnil-Amelot se sont révoltées et certaines ont mis le feu aux bâtiments.

- un journaliste de
TV5Monde, Loup Bureau, s'est rendu dans le Briançonnais pour rendre compte de ce qui se passe, c'est vraiment grave. L’État veut que les personnes arrivant en France depuis l’Italie n’existent pas. Comme elles continuent à être là, la mécanique de la répression devient de plus en plus inhumaine, ainsi que les entraves ou poursuites contre les bénévoles assurant des maraudes de secours. Il n’y a pas de limite dans cette escalade.

Loup Bureau n'a pas encore publié de reportage à notre connaissance mais a écrit une chaîne de tweets sur twitter, en interpellant les grands médias nationaux : « maintenant il faut vraiment que vous y alliez et rendiez compte ».
Vous pouvez la lire ici : https://twitter.com/LoupBureau/status/1351629698565103625


NB : il se passe la
même chose à Calais ; c'est frappant. Un journaliste indépendant, Louis Witter, y est allé fin décembre, à l'appel d'associations, et a produit un reportage photo fourni. Il a démarché les rédactions nationales : personne n'est intéressé. Il y est toujours, et continue de produire de petits tweets informatifs.